Chronique : Beyond T1

chronique beyond.jpg

Bonjour à tous ! On se retrouve aujourd’hui pour ma chronique du tome 1 de Beyond, qui m’a gentiment été envoyé par l’auteure et la maison d’édition que je remercie.

résumé

Dans la petite ville américaine de Williams Hill, la vie s’écoule tranquillement pour Victoria, 17 ans. Jusqu’au jour où deux lycéennes disparaissent mystérieusement. Toute la ville redoute que ce soit  un prédateur qui s’en prend à des jeunes filles.

C’est dans ce climat de peur que Victoria fait la connaissance de Liam, un garçon à la beauté presque surnaturelle. Hypnotisée, elle sent qu’un lien mystérieux l’unit à ce jeune homme venu de nulle part. Instantanément, elle tombe sous son charme.

Mais Liam n’est vraiment pas un garçon ordinaire et Victoria découvre qu’il a un lien avec la disparition des jeunes filles. Qui est-il réellement, d’où vient-il  ? En levant le voile sur ces questions, elle va se retrouver au cœur d’une incroyable odyssée. Au delà, bien au-delà, de ses rêves les plus insensés…

monavis

J’ai connu ce livre alors qu’il n’était qu’un « bébé » auto-édité, c’est donc avec une joie immense que je l’ai reçu, et lu !

Dans ce livre, on rencontre Victoria une jeune lycéenne qui a une vie normale, si ce n’est que son père est le proviseur de son lycée. Leurs vies au lycée sont tout à fait normales jusqu’au jour où deux élèves disparaissent. Personne ne sait comment elles ont été enlevées, ni où. La seule chose qui les relie semble être leur appartenance au lycée de Williams Hill.
Victoria, poussée par ses parents, a forcément peur de ce climat dans cette ville d’ordinaire très calme. Ses parents, eux, sont extrêmement stressés par ces disparitions.
Cependant, la vie continue au lycée comme en dehors. C’est dans ce climat que Victoria rencontre Liam, un homme qui l’attire directement, bien avant de lui parler.
Au fur et à mesure qu’ils font connaissance, Victoria se rend compte que Liam n’est pas comme les autres hommes de son âge, et ce qu’elle va apprendre risque de confirmer ses doutes…

J’ai adoré ce livre. D’abord parce que la thématique dont il est question ici est peu utilisée, je trouve. En tout cas, je n’ai jamais lu de livre où il est question de ce thème. Et je pense que cela a joué en sa faveur. En effet, quel adolescent ne rêverait pas de connaître des choses que ne connaissent pas les autres ? D’avoir une sorte d’exclusivité ?
De plus, le côté  « planètes » est très bien explicité et a rendu ce livre très addictif. Quand je l’ai lu, je ne pouvais plus le lâcher et j’avoue que c’est rare pour du fantastique (avec un monde inventé, donc). D’habitude, les mondes mettent beaucoup de temps à se mettre en place et j’ai trouvé qu’ici ça allait ! Cela m’a permis de me mettre rapidement dans l’histoire.

Quant aux personnages, j’ai beaucoup aimé Victoria même si, régulièrement, je n’ai pas compris ses décisions. Même si elle est guidée par l’amour, le fait de suivre si facilement un « inconnu » m’a pas mal gênée, j’avoue.
Par contre, j’ai adoré le meilleur ami de Victoria qui est capable de tout pour elle, e c’est vraiment beau.

Enfin, la plume de l’auteure, que je n’avais jamais lue, m’a agréablement surprise. Je la savais prometteuse, car bon, Lena Walker a déjà deux livres publiés à son actif, plus un nouveau qui sortira en juin et la suite de Beyond à la fin de l’année ! Et je ne suis absolument pas déçue. Maintenant, je vais lire son autre roman d’un autre genre mais qui me fait extrêmement envie !

Comme vous l’avez compris, j’ai adoré ce livre et j’ai hâte de lire la suite et de savoir ce qui va leur arriver… Je pense que le second tome sera meilleur que le premier, pour mon plus grand bonheur !

Je remercie encore l’auteure et DreamLand Editions pour leur confiance..

Julie

Publicités

Bilan février

Hellooooo ! Je reviens ENFIN vers vous après une (petite) absence pour vous faire mon bilan de lecture du mois de février. Cela fait plusieurs mois que je n’ai pas fait ce genre d’articles par manque de temps, mais c’est reparti. Bon, je ne vous promets pas que je vais le faire chaque mois qui arrive, cela dépendra de mon temps, principalement.

Dans ce bilan, je vais également changer la façon dont je les faisais avant.
J’espère que cela vous plaira.. C’est parti !

En février, j’ai lu 8 livres :

3 de tes secrets

J’ai beaucoup aimé ce livre qui se lit très facilement, et surtout très rapidement. Ce fut rapide pour moi car j’avais besoin de savoir qui était PEP donc il fallait que je le finisse vite! Je lui mets un joli 4,5/5.

mille baisers pour un garçon.jpg

Ensuite, j’ai lu Mille baisers pour un garçon. Je savais à quoi m’attendre avant de le commencer, et pourtant cela n’a pas atténué ma douleur. J’étais brisée à la fin de ma lecture. Comme diraient Poppy et Rune « Mon coeur a presque éclaté ». C’est un merveilleux 5/5 pour ce livre coup de coeur que je conseille vivement, parce qu’il montre avec brio comment mener un combat de telle ampleur, la tête haute.

2018_02_NR_LesHeritiers_T2_COUV.indd

J’ai également lu le tome 2 des Héritiers d’Erin Watt. Cette série est indéniablement ma série préférée de cette nouvelle année !!! J’adore les personnages, et les rebondissements sont tels que je dois me jeter sur chaque tome le jour de sa sortie, c’est dingue ! 5/5 pour ce tome là également.

playboy pilot

J’ai pu lire (vive les vacances!) Playboy Pilot de Vi Keeland et Penelope Ward. Tous leurs livres écrits à 4 mains sont dans ma bibliothèque, et ce sont tous des coups de coeur, je les adore !! Et celui là n’a pas dérogé à la règle. De plus, comme d’habitude, le personnage  masculin est très très charmant. Et pour ceux ayant lu Cocky Bastard, sachez que l’on retrouve Méchoui dans ce livre haha. C’est encore un 5/5.

maman a tort.gif

Après cette dose excessive de romance, je me suis tournée vers un policier, et pas n’importe lequel, vers un Michel Bussi ! Et comme tous les autres, j’ai été aspirée par l’enquête, j’ai douté de nombreuses fois des propos de Malone et cela jusqu’au bout. C’était génial. Je sais que ses livres sont une valeur sûre, et que je ne serai jamais déçue par cet auteur. 5/5.

la première fois qu'on m'a embrassée je suis morte.png

Ensuite, j’ai lu La première fois qu’on m’a embrassée, je suis morte, d’abord parce que le titre me donnait très envie. Et j’ai adoré ma lecture ! On y parle de maladie, et de ce qu’en pensent les gens qui vivent autour de la personne « malade ». Je vous le conseille vraiment, parce qu’en plus cette maladie n’est (quasiment) jamais traitée dans les livres. 4,5/5

lola petite en cloque et complétement larguée.jpg

Après celui là, j’ai lu Lola, petite, en cloque et (complètement) larguée. J’ai beaucoup aimé retrouver l’univers de Lola qui est très très drôle. Même si ses aventures dans ce tome sont plutôt tristes, Lola sait toujours rire et faire rire, c’est beau. C’est un beau 5/5 pour cette saga.

stand out boby.jpg

Enfin, j’ai lu Stand out Boby, que j’ai adooooré. C’est le premier livre que je lis de l’auteure, mais j’ai sa trilogie Close-up dans ma PAL. Je sens qu’elle ne va plus y rester longtemps. Le contraste entre deux milieux sociaux est vraiment très bien abordé, et je dois avouer que je suis légèrement in love de Boby. C’est encore un très beau BookBoyfriend haha. 5/5.

Comme vous avez pu le voir, je n’ai eu que de très bonnes lectures voir des coups de coeur pendant ce mois de février. J’en suis ravie.
De plus, je suis hyper contente d’avoir pu lire 8 livres pendant ce mois, soit un total de 3235 pages !

Voilà donc pour ce bilan, j’espère qu’il vous aura plu. Quant à nous, on se retrouvera dans quelques jours pour une chronique d’un coup de coeur lu en janvier ! J’ai hâte.

Bon week-end à vous, et bon mois de mars..

Julie

Chronique : Scenes from an italian restaurant

chronique scenes from an italian restaurant.jpg

Bonjour à tous ! On se retrouve aujourd’hui pour ma chronique de Scenes from an italian restaurant de l’adorable Lucie Renard que je remercie encore pour l’envoi et pour sa confiance.

résumé

Quel était ce restaurant italien, aux nappes à carreaux rouges et blancs ? Ophélia ne l’avait jamais remarqué. Pourtant, elle passait par là tous les matins, pour aller travailler. Un matin, alors qu’elle accusait mal le décalage horaire de son retour de voyage, il lui fallait un cappuccino d’urgence. Elle était entrée.
Parfois des destins se mêlent, des liens se tissent avec ceux que le hasard a mis sur nos chemins. Au fil des jours, adoptant le cappuccino du Caffe Mio comme rituel matinal, Ophélia va découvrir que derrière chaque personne qui travaille dans ce restaurant ou encore ne fait qu’y passer, se cache une histoire, dont certains éléments vont bouleverser sa vie irrémédiablement.

monavis

Ce livre est le troisième que je lis de l’auteure, et chaque fois, je suis époustouflée par sa plume légère, qui fait du bien.

Dans ce livre, on rencontre Ophélia, dite Lia, qui vit « normalement », jusqu’au jour où elle entre dans ce petit restaurant devant lequel elle passe tous les jours. Ce qu’elle ne savait sûrement pas, c’est que cette entrée allait lui changer la vie. Ce restaurant va lui permettre de faire de nouvelles rencontres, et surtout de découvrir de nouveaux endroits. Parce que celui-ci devient son repaire, où elle vient chercher son capuchon chaque matin. Elle est si contente des services qu’ils proposent qu’elle y invite même des amis à venir manger avec elle. Le Caffe Mio devient son restaurant préféré où elle rencontre de nombreuses personnes au moment de ses passages, et surtout entend de nombreuses conversations. Mais c’est surtout avec les gens appartenant réellement au Caffe Mio qu’elle tissera les liens les plus forts…

J’ai beaucoup aimé les personnages, mais surtout Ophélia, en fait. Son attrait pour les couleurs m’a vraiment impressionnée. C’est pour moi une fille très très courageuse qui n’hésite pas à faire des pieds et des mains pour sauver quelqu’un qu’elle ne connait même pas. Je pense que les livres en général manquent de tels personnages. Pour moi, Lia, c’est une ode à la vie, un réel bonheur. Je crois qu’elle me manquera, y compris l’équipe du Caffe Mio.

La romance est pas mal présente dans ce livre, ce qui fait que je l’ai beaucoup aimé. Beaucoup de choses tournent autour de l’amour, et c’est très beau.

J’ai beaucoup la plume de Lucie Renard, qui, pour moi, se fluidifie avec le temps. Cela fait de son livre une lecture doudou, légère, et ça fait vraiment beaucoup de bien. Je pense sincèrement que Lucie a une plume qui peut devenir très grande avec le temps. Ce n’est qu’une question de quelques mois, pour moi. Cette auteure le mérite vraiment.
Côté points négatifs, à part la vitesse des actions, je n’en ai pas trouvé. En fait, ce qui m’a (un peu) gênée c’est qu’à un moment, tout allait très vite.
Ce n’est pas très grave à mes yeux, ça fait de ce livre une très belle lecture.

Ce livre était meilleur que les précédents et j’espère de tout coeur que la plume de Lucie continuera à évoluer en ce sens.

Bravo, et merci pour ta confiance (et ta patience…) Lucie. Tu es géniale.

Julie

Chronique : Rendez-vous à l’infini

chronique rendez-vous à l'infini

Bonjour à tous ! On se retrouve aujourd’hui pour ma chronique de la nouvelle de ma Karine, que je remercie encore mille fois pour sa confiance.

résumé

Il y a six ans, Chloé a tout perdu : avenir inouï, amour éternel, projets… Mais elle a fait une promesse : ce rendez-vous à l’infini.
Elle part en randonnée, seule avec un guide en terre sauvage, durant huit jours. Huit jours, confrontés au froid, au chaud, aux insectes, mais huit jours pour trouver un nouveau but à son existence. Elle est loin d’être la candidate parfaite pour ce séjour qui demande une expérience aguerrie, mais elle fera tout son possible pour finir son périple. Quitte à mentir et à garder pour elle ses douleurs. Elle a besoin de retrouver le goût de vivre, et dans cette forêt, avec le strict minimum, elle appréciera la simplicité que la vie lui offre… mais ça sera loin d’être paisible. Qui a dit que « la vie est un fleuve tranquille ? » Personne. La vie est un combat, une montagne à gravir, un Ironman à finir, mais qui vaut d’être affrontée pour en sortir plus grand, plus robuste.
monavis

    C’est parti pour vous donner mon avis sur la nouvelle de ma Karine. C’est plutôt rare que je lise des nouvelles, mais j’ai adoré ce moment de lecture. Ce livre a été lu en une heure, et il m’a beaucoup touchée.

Dans cette novella, on rencontre Chloé. Chloé est une femme détruite depuis que son mari, atteint d’un cancer généralisé, s’est éteint. Sa disparition soudaine l’a totalement brisée. Cela fait six ans, mais elle ne peut toujours pas se résoudre à vivre « normalement ». Pour réussir cela, elle va faire ce qu’elle avait promis à son mari, Stephan avant qu’il ne meure. Elle va le rejoindre à l’infini. L’infini, c’est une randonnée de plusieurs jours que faisait souvent Stephan, et qui semblait lui apporter tellement. Sa dernière volonté était que Chloé y aille à son tour. C’est donc ce qu’elle fit.
Lors de l’arrivée de son guide, elle fut surprise. Mais même malgré son aide, cette randonnée se trouva bien pire que prévu…

Cette nouvelle se compose de « chapitres » qui sont chacun un jour de la randonnée. J’ai trouvé super ce partage du livre, il m’a permis de bien me situer tout au long de ma lecture. J’ai beaucoup aimé l’histoire de Chloé et de sa randonnée vers l’infini. Les embûches de cette randonnée, pourtant nombreuses, rendent tellement plus belle cette histoire, et bien plus fort le pouvoir de la nature. Je pense vraiment que ce livre est un des rares « petits » livres qui fait ressentir autant d’émotions. Il fait vraiment partie des livres à lire une fois (au moins) dans sa vie.

Quant aux personnages, vous comprendrez que j’ai adoré celui de Chloé. Chloé fait preuve d’un courage exemplaire, elle est un exemple de force. Sa détermination à rencontrer l’infini coûte que coûte est vraiment surprenante et fait du bien à lire. De plus, son amour pour son mari, Stephan est indéniable et surtout inqualifiable. Même là-haut, elle sait qu’il veillera toujours sur elle, et que même avec les embûches connues, il sera fière d’elle. Chloé pense beaucoup à son mari, tous les jours, et c’est une « relation » (si puis-je dire) qui perdurera toujours, car il fera toujours partie de sa vie.
Quant à Maxan, je l’ai beaucoup aimé. C’est un guide extrêmement professionnel. Il est un homme cachant énormément ses sentiments, je l’ai trouvé pudique. De plus, son amour pour la nature et le bien qu’elle semble lui faire sont vraiment spectaculaires.

Vous l’aurez compris, j’ai adoré ce livre. Il m’a fait m’évader, passer une soirée où l’on se rappelle que beaucoup de gens ont du mal à vivre après une mort, que le deuil est très difficile, et que la perte d’une personne change les gens à jamais.
« Rendez-vous à l’infini » m’a fait du bien au coeur, m’a redonné de l’espoir et surtout, il m’a rappelé de ne jamais baisser les bras.

Ce plaisir de lecture est décuplé par la beauté de la plume de Karine. Cette femme possède un talent monstre, je l’ai toujours dit. Que ce soit une romance, ou un autre thème, Karine me surprendra toujours. Elle sait tout écrire avec beauté.

Je peux sincèrement dire que cette expérience d’auto-édition sera un succès, parce que Rendez-vous à l’infini en vaut mille fois la peine. Et ça, c’est grâce à l’or présent entre tes mains, Karine. Je t’en prie, n’arrête jamais d’écrire. Tu gâcherais une vocation, un don.

Merci pour tout, et pour ce coup de coeur que tu me permets encore une fois d’avoir, simplement grâce à ton écriture, à ta merveilleuse plume.

Je vous en prie, il faut que vous lisiez cette merveilleuse nouvelle qui sort aujourd’hui (3 février). Vous m’en serez reconnaissante, j’en suis sûre.

Julie

Bilan 2017

bilan 2017....png

Bonjour à tous!!! On se retrouve aujourd’hui pour le dernier article de 2017, qui n’est autre que mon bilan de l’année complète. Je clôturerai celui-ci par quelques-unes de mes résolutions « livresques ».

D’abord, je voulais vous remercier d’être là chaque jour, vous me permettez de vivre des choses que je n’aurais jamais vécues sans vous, c’est certain. Ce blog et plus particulièrement mon compte instagram me font vivre énormément. J’adore les livres depuis l’apprentissage de la lecture, donc pouvoir le partager avec des personnes ayant la même passion que moi, c’est merveilleux. J’espère que de longues années suivront, parce que, même si je suis moins présente (les cours obligent…), c’est vraiment quelque chose que j’aime faire.

Au niveau lectures, j’ai lu 103 livres en 2017. C’est un bilan moindre par rapport à 2016, mais je m’y attendais, car je suis cette année retournée à la vie normale après une lourde opération qui m’a beaucoup permis de lire en 2016. Dans ses 103 livres, il y avait le total de 32 925 pages, ce qui est plutôt pas mal. Pour moi, mon bilan de cette année est atteint, car je m’étais donné le défi de lire 100 livres.
J’ai décidé de vous donner une liste de mes plus belles lectures de cette année. Pour ne pas vous mentir, j’avais préparé un article avec mes 18 lectures préférées pour que vous ayez des idées de cadeaux de Noël pour vous ou à offrir. Cependant… il semblerait que j’aie oublié de le poster en temps voulu.. Oups. Je vous donne donc les couvertures ici


Je vous conseille vraiment ces livres là, ils sont les meilleurs que j’aie lus en 2017 !

Au point de vue résolutions « livresques », je pense continuer, sans rien changer, mes moments de lecture parce qu’ils me permettent de m’évader de mon quotidien, et c’est merveilleux.
Sinon, j’ai vraiment envie (et besoin) de continuer mon roman. Si je m’y mets sérieusement durant cette nouvelle année, il y a énormément de chances qu’il soit fini fin 2018. Ce serait un énorme accomplissement pour moi, un gros projet mené jusqu’au bout, et ce serait une grande fierté.

Je termine cet article sur cette note d’espoir, et surtout sur ces envies livresques, et de la continuation de ma passion.

Je vous souhaite, en avance, une merveilleuse année 2018. J’espère qu’elle sera meilleure que 2017 pour chacun de vous, je vous souhaite d’avoir la santé car c’est le plus important. Du point de vue livresque, ayez de merveilleuses lectures, et passez de bons moments en compagnie de vos livres. Enfin, je vous souhaite d’être heureux.

À bientôt,

Julie

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Chronique : Un pas de trop

UN PAS DE TROP.jpg

Bonjour à tous ! On se retrouve aujourd’hui pour la chronique d’Un pas de trop de l’adorable Karine Vitelli.

résumé

Quand la différence nous exclut de la société,

on ne peut que se retrancher dans son propre monde.

Faire des choix.

Des sacrifices.

Désinvolte et sûre d’elle, Elsa est danseuse dans le club fondé par sa meilleure amie.
Elle vit à deux cents à l’heure et profite de tout ce qui lui est offert.
Jusqu’au jour où tout bascule. Jusqu’au pas de trop…

monavis.jpg

Il y a pas mal de temps, j’avais lu Mes pas de velours, que j’avais adoré c’est donc avec une immense joie que j’ai commencé ce tome compagnon.

Dans ce tome, on rencontre Elsa, une très jolie femme qui est une danseuse. Elle a tout les hommes qu’elle souhaite avoir à ses pieds, aucun ne peut lui céder. Elle profite forcément de cette situation, enchainant les histoires sans lendemain. Mais, cette vie sera-t-elle la sienne toute sa vie ? S’il n’y avait pas eu CE pas de trop, certainement. Mais là, ses espoirs volent en éclat, et sa vie bascule. C’est la descente aux enfers.

Ce livre est une merveille, que j’ai adoré du début à la fin. La scène du « pas de trop » est bouleversante, la réaction d’Elsa l’est encore plus. Mais le plus beau, je trouve, c’est sa reconstruction. Parce que je sais de vécu, que le regard des autres n’est pas facile à porter sur ses épaules. Il est difficile de passer au dessus de commentaires désagréables, juste à cause d’une « différence ». La première étape pour passer au dessus, c’est l’accepter. Mais pour l’accepter, il faut avoir confiance en soi. Comment l’avoir quand on ne fait que vous détruire ? Quand la seule chose qui vous aide à tenir debout vous est refusée ? C’est mille fois pire. Mais il faut toujours se battre. Toujours.
Vous comprendrez donc que ce livre m’a extrêmement touchée. Il est tout simplement un  bonheur, une ode à la vie. Il a brisé mon petit coeur, m’a même fait pleurer. La vie d’Elsa est remplie d’embûches, je l’admire pour son courage.

En effet, Elsa est une femme avec une force de caractère immense. Elle pourrait dépasser des montagnes. Certains jours sont difficiles, mais avec le mental, on fait tout. Il faut également être entouré, rôle que remplissent à la perfection Valentina et Matt, qui lui permettent de revivre après le pas de trop. Ce sont toutes les deux des personnes extraordinaires, qui de nombreuses fois font passer le bonheur de leur amie avant le leur, et c’est tout simplement beau. Cela donne envie de croire à l’amitié sincère, et à l’importance de l’amitié dans un renouveau, une nouvelle vie.
Le but qu’Elsa se pose est également merveilleux, parce que rien n’est plus beau que ce petit garçon et l’amour qu’elle lui porte. Ces personnages sont tous merveilleux, sauf le papa de ce garçon, et sa famille…

Cela va sans dire que j’ai quasiment lu ce livre d’un coup ! Karine me permet de voyager, me permet de vivre des émotions merveilleuses, et tout ça en écrivant. Elle a des capacités dingues, et une plume absolument canon. Je suis tellement époustouflée à chaque lecture, qu’à chaque fois que je ferme un de ses livres, j’ai envie d’en commencer un autre. Je crois sincèrement que je pourrais lire uniquement ses livres, si j’en avais assez. C’est pour vous dire à quel point je les aime.
Ces livres sont à la hauteur de la personne qu’est Karine, c’est à dire une femme merveilleuse, de laquelle je suis admirative par son talent. De plus, je lui suis vraiment reconnaissante pour tout ce qu’elle me fait vivre, comme pour les dédicaces à la fin de ses livres par exemple, qui me touchent énormément, ou encore ses petits mots beaucoup trop mignons.
Enfin, je t’en prie, n’arrête jamais d’écrire ma belle, tu me rendrais triste. ❤

Julie

Chronique : Protection très rapprochée

PROTECTION TRÈS RAPPROCHÉE.jpg

Bonjour à tous ! On se retrouve aujourd’hui pour ma chronique du nouveau livre d’Alexandra Lanoix, Protection très rapprochée.

résumé

Jessy n’est pas une femme pas comme les autres, c’est un ancien agent du MI-5. Après la mort de son mari, elle décide de se reconvertir en garde du corps avec l’aide de son amie, Susan, avec qui elle est associée. Pendant des vacances entre filles à Miami, elle va sauver un bel inconnu qui n’est autre que l’homme d’affaires passionné d’écologie, Callum Blake. Celui-ci lui demande son aide, car ce n’est pas la première fois qu’on essaye de l’éliminer à cause de son invention révolutionnaire qui peut bouleverser l’horizon économique. Jessy accepte, mais elle sait que sa mission ne sera pas de tout repos, car elle est indéniablement attirée par son client. Sa règle numéro un est de ne jamais fréquenter les personnes qu’elle protège. Pourtant…

monavis

J’ai lu ce livre dans une période où j’avais besoin d’un livre comme celui ci. Parce que les livres d’Alexandra font partie de mes valeurs sûres, je n’ai jamais été déçue par un de ses livres. Et celui-là ne fait pas exception à la règle.

Dans ce livre, on rencontre Jessy, qui est une femme ayant un métier supposé pour les hommes. En effet, elle est garde du corps, elle réalise donc un métier fabuleux, qui, selon moi, et trop peu exercé par les femmes. Elle est associée avec son amie, qui est vraiment une mine d’or pour elle, elle l’aide dans de nombreuses situations. C’est d’ailleurs poussée par cette femme qui veut voir Jessy heureuse, que Callum Blake entra dans la vie de Jessy. Callum est un homme riche, par lequel Jessy va se faire embaucher, grâce à ce qu’elle lui a prouvé lors de leur deuxième rencontre non prévue. Il sait qu’avec elle, il n’a aucun souci à se faire, à tel point qu’il renvoie les colosses qui le suivaient partout.
Le problème, c’est que Jessy est attirée par ce bel homme. Mais elle s’est toujours promis de ne pas avoir de relation autre que professionnelle avec ses clients… Que va-t-elle faire ? Je vous laisse le voir par vous-même.

Je pense que vous avez compris que j’ai adoré ce livre. Je suis tombée amoureuse de Callum. D’abord, je trouve qu’il fait taire certaines personnes selon qui les femmes ne doivent pas être gardes du corps. En effet, ici, Jessy assure bien mieux que certains hommes, elle a la protection dans sa peau ! C’est vraiment très impressionnant de lire des livres avec des femmes si fortes, surtout dans des histoires « réalistes », si puis-je dire.
Souvent, dans les livres, les femmes n’exercent pas de métier comme celui-là, et c’est bien dommage!

Vous aurez donc compris que j’ai trouvé époustouflant le personnage de Jessy, elle m’a bluffée à de nombreuses reprises. Si vous pensez qu’elle n’y arrivera pas, vous vous trompez. Forcément. Cette femme est merveilleuse.
Sa rencontre avec Callum Blake sera pour elle un renouveau, quelque chose qui lui permettra de vivre de nouvelles choses, et même des choses qu’elle n’aurait jamais pu imaginer. Comment imaginer de tels rebondissements ? Comment imaginer un tel retour ? Si vous l’avez lu, vous comprendrez. Sinon, faîtes le !
De plus, vous tomberez forcément amoureux(ses) du personnage de Callum, un book-boyfriend selon moi !
Susan elle, est une amie merveilleuse pour Jessy, autant dans sa vie privée que dans sa vie professionnelle. Ces femmes se complètent, et c’est beau.

Encore une fois, j’ai été ébahie par la beauté de l’écriture d’Alexandra. Parce que quand on commence un de ses livres, il est difficile de le lâcher. C’est en partie pour cela que je les adore, pour leur addictivité. Cette femme est un bonheur, une perle. D’ailleurs je ne comprends pas pourquoi si peu de monde la connaît. Elle mérité tellement plus ! Alors, si vous ne la connaissez pas, ou si vous n’avez jamais lu de livres écrits par sa plume, vous savez ce qu’il vous reste à faire.

Ce livre est encore d’une beauté dingue. Merci, Alexandra, d’être si talentueuse. Tu mérites tant. ❤

Julie

Chronique : Une raison d’espérer

Titre : Une raison d’espérer
Auteur : Maude Perrier
Éditeur :  CreateSpace Independent Publishing Platform
Date de sortie : 8 mars 2017
Prix : 13,70€

une raison d'esperer.jpg

Bonjour à tous ! On se retrouve aujourd’hui pour la chronique de Une raison d’espérer de Maude Perrier que je remercie encore pour l’envoi de son livre.

résumé

Lily est une femme maltraitée par son mari.
Depuis cette grossesse que Denis ne voulait pas.
Depuis Charlotte…
Et si en public le couple Châtelain fait rêver, derrière les portes closes, la réalité est tout autre. Non seulement Lily subit la brutalité de son mari, mais elle doit aussi supporter de vivre sans sa fille qu’elle aime pourtant désespérément.
Jusqu’à cette soirée où tout bascule, et cet accord qui conduit les époux en Australie.
A Perth, Lily fait la connaissance de Tate, un vendeur de Harley Davidson.
Son attirance pour lui est immédiate, irrésistible ; elle tourne vite à l’obsession.
La jeune femme osera-t-elle braver l’interdit ultime et tromper Denis ?
De plus en plus jaloux et possessif, celui-ci lui, ne reculera devant rien pour la garder sous son contrôle.

Ira-t-il jusqu’à commettre l’irréparable ? Lily aura-t-elle le courage de relever la tête et de l’affronter ?

Et si en Australie, la jeune femme trouvait enfin une raison d’espérer ?

monavis

J’ai lu ce livre peu de temps après Éclipse de vie de Fabienne Kisvel, donc dans une période spéciale, je l’avoue. Ce n’est pas pour autant que je n’ai pas été touchée par ce livre, bien au contraire.

Dans ce livre, on rencontre Lily qui est une femme qui semble adorable, et Denis, son mari. Au premier abord, lui aussi semble adorable, mais ce n’est qu’illusion… Parce qu’en privé, Denis est une ordure. Je ne trouve pas d’autre mot pour le qualifier vu ce qu’il fait subir à Lily. En fait, il la bat. Ou plutôt devrais-je dire, il la torture. Et Lily n’a aucune solution pour s’en échapper, parce qu’il détient le pouvoir sur la personne qui compte le plus aux yeux de Lily, leur fille, Charlotte. Celle-ci est bien leur fille à eux deux, mais Denis refuse ceci. Il ne voulait pas de cet enfant, il dit que ce n’est pas sa fille etc… Mais Charlotte naît malgré ce que Denis voulait. Et il compte bien faire payer à Lily cette naissance… C’est depuis celle-ci qu’elle est battue…
Je ne vous en dis pas plus pour ne pas vous spoiler, parce que cette histoire mérite vraiment d’être lu dans son ensemble.

J’ai donc beaucoup aimé ce livre, qui pourtant m’a fait mal au coeur. La maltraitance d’un homme envers sa femme est très peu traitée dans les livres, et pourtant cela pourrait ouvrir les yeux de certaines personnes… Je pense que nous sommes d’accord que ceci est totalement affreux, et à lire certaines scènes détaillées, j’en voulais presque à Lily de ne rien faire. Parce que Lily se laisse faire. Pour Charlotte…
Le problème, c’est que chaque fois, cela devient dix fois plus violent… À chaque scène comme celle-là, je me demandais sincèrement si Lily allait s’en sortir, tellement elles devenaient de plus en plus violentes.
C’est une histoire extremement poignante, qui prend aux tripes. Elle montre, entre autres, les sacrifices qu’est capable de faire une mère pour son enfant, quitte à frôler la mort…

Quant aux personnages, Lily m’a forcément rendue triste, je pense que cela est compréhensible… Je n’ai pourtant pas ressenti de pitié (je suis un monstre) parce que tout le long, Lily faisait preuve d’une merveilleuse force de caractère. Peu de gens se seraient relevés comme elle la fait après chaque violence, et j’ai trouvé cela très courageux.
Denis quant à lui est pour moi un affreux personnage que j’ai détesté du début à la fin, et que j’aurai étripé si j’avais pu. Son comportement est tout simplement inexplicable, je ne sais pas comment un homme peut être aussi dérangé pour battre sa femme…
J’ai cependant bien aimé Tate, parce qu’il fait du bien à Lily au niveau psychologique, et c’est vraiment ce dont elle a besoin…

Dernièrement, j’ai trouvé l’écriture de l’auteur très fluide et agréable à lire. Certains passages sont écrits de manières plus violentes que d’autres mais cela permet de ressentir différentes choses. J’ai vraiment beaucoup aimé sa plume, je me ferai donc un plaisir de lire une autre oeuvre de Maude. Merci encore à elle pour l’envoi de son livre.

Julie

Chronique : Hier encore, c’était l’été

Titre : Hier encore, c’était l’été
Auteur : Julie de Lestrange
Éditeur : Pocket
Date de sortie : 10 mai 2017
Prix : 7,90€

hier encore c'étatit l'été

Bonjour à tous, on se retrouve aujourd’hui après une petite absence due aux vacances, pour une chronique de Hier encore c’était l’été de Julie de Lestrange.

résumé

Alexandre, Marco, Sophie et les autres se connaissent depuis l’enfance. Ensemble, ils ont grandi, en toute insouciance et en toute innocence. Mais, lorsqu’à vingt ans, la vie les prend, la chute est brutale. En une décennie, cette jeunesse perdue mais pas désillusionnée va devoir se battre pour exister. A travers les drames subsistent alors l’amitié, les fous rires, les joies, et l’amour, qui les sauvera.

monavis

Jai lu ce livre pendant mes vacances, et c’est vraiment la période idéale pour le lire, à mon sens. Il est tout léger et fait du bien à lire, et c’est tout ce que je souhaite pour l’été.

Alors dans ce livre, on rencontre un groupe d’amis qui se connaissent depuis tout petits. En effet, leurs grands-parents ont des maisons voisines, où les enfants jouaient quand ils étaient enfants. Les années passent et eux ont grandi, on les rencontre à de différentes années, on lit leurs changements de vie pour certains, ou encore leurs changements d’esprits… Le temps fait changer les gens, et les relations peuvent également changer ; ça peut être douloureux, mais il faut se battre…

J’ai beaucoup aimé le caractère de tous ces personnages, mais j’avoue avoir un faible pour celui d’Alexandre. Me plonger dans ses pensées m’a fait mal au coeur à certains moments. J’avais juste envie de le serrer dans mes bras. Ce n’est pas facile de grandir, et encore moins de vivre sa première histoire d’amour. Les caractères s’échauffent, et les disputes voient le jour. Même si, à plusieurs reprises je n’ai pas compris ses choix, à la fin, j’ai compris pourquoi l’auteure avait écrit cette histoire comme ça. Elle ne pouvait pas être différente.

Pour moi, lorsqu’une écriture me chamboule, c’est quand elle est légère et fluide au premier abord, mais qu’au fond tu te sens comme un personnage de l’histoire. De nombreuses fois, je me suis sentie marcher aux côtés de nos personnages, à côté d’Alexandre pour l’aider, ou encore à côté de Sophie pour être une épaule sur laquelle elle pouvait se confier. Ça fait du bien de se sentir DANS le livre. C’est rare, et quand ça arrive, il faut en parler, parce que cette situation est étranger. En effet, quand j’ai fermé ce livre, j’ai eu l’impression de perdre ma bande d’amis en entier. Et pourtant, ce n’est pas faute d’avoir essayé de faire durer le plaisir… Malheureusement, toutes les bonnes choses ont une fin.

Sincèrement, ce livre est pour moi un coup de coeur, et je suis vraiment heureuse de ne pas être passée à côté. J’ai  hâte de retrouver nos personnages dans la suite qui sort très bientôt. J’ai juste hâte de revivre cette parfaite symbiose entre eux et moi.

Pour finir, je vous conseille de lire cette merveille si ce n’est pas encore fait, tout simplement parce que ce livre vaut le coup…

Julie

Tag PKJ de l’été

test tag été

Bonjour à tous ! On se retrouve aujourd’hui pour un petit tag des éditions Pocket Jeunesse! Il traitera de l’été… C’est parti !

1) Quelle a été votre première lecture de l’été?

une nuit, rien qu'une seule

2) Citer un livre qui évoque un souvenir d’été.

les petites reines

3) Citer un livre qui se passe en été.

intégrale 4 filles et un jean

4) Citer un livre dont la couverture évoque l’été.

le parfum du bonheur est plus fort sous la pluie

5) Citer un livre qui se passe dans un endroit ou vous aimeriez passer des vacances.

central park

6) Citer deux livres qui vous conseillez pour l’été.

7) Avec quel personnage de roman aimeriez-vous partir en vacances?

compass T2Avec Jared…. et c’est mon dernier mot :p

Julie